Section Didactique

 

Recueil des résumés Pdf Pdf ( 943KB )

 

Adib Yasmine,
Centre universitaire de Tissemsilt, Algérie

« Evaluation de la compétence discursive chez des apprenants universitaires : cas du texte argumentatif »

Notre communication tente d’expliquer la manière d’évaluer et d’analyser les discours argumentatifs produits par des apprenants du français langue étrangère en module de technique d’expression écrite et orale en première année universitaire, au niveau sémantique, lexical, grammatical et discursif.

Nous proposons dans cette recherche-action les techniques d’enseignement et les stratégies qui facilitent les opérations cognitives afin d’activer la mémoire des habiletés. À la lumière de notre recherche, nous découvrons que l’apprentissage incidentel ou implicite développe la mémoire procédurale, il a lieu chaque fois que l’apprenant se trouve en situation de compréhension de textes, ou en classe, chaque fois qu’il doit recourir aux textes pour y chercher des informations. Lorsque les textes donnés à comprendre à l’apprenant sont choisis pour l’intérêt de leurs contenus, nous pouvons concevoir qu’il y a communication avec le texte à partir du moment où le sens est interprété par l’apprenant et que celui-ci retourne au texte et continue à y être exposé pour recevoir de nouveaux messages.

L’enseignant doit mettre à la disposition de ses apprenants la manière de penser implicitement. L’acquisition du savoir comment faire est due à la pratique des textes, de la parole et de l’écriture. Les épreuves d’évaluation doivent déclencher une habileté et faire appel à la mémoire procédurale.

 

Belkacem Mohammed Amine,
Université 8 mai 45, Algérie

« Discours, verbalisation et interaction pour (re)construire la norme en classe de FLE »

Parce que le langage est une capacité humaine permettant à l’individu de s’exprimer, d’exprimer ses pensées, mais aussi parce qu’il permet l’échange et l’interaction en groupe-classe, il constitue l’outil fondamental, indispensable à toute action d’enseignement/apprentissage.

En classe de langue, les deux aspects du langage, à savoir la verbalisation et l’interaction, constituent la clé de l’évolution des conceptions et des stratégies des apprenants, notamment en grammaire. Partant de là, la présente communication se propose de décrire une nouvelle approche ayant pour objectif principal la (ré) intégration voire la réhabilitation de la norme à travers le discours de l’enseignant mais aussi et surtout des apprenants.

En effet, ladite approche, se basant essentiellement sur les Ateliers de Négociation Graphique (ANG), s’inscrit dans une perspective constructiviste et interactionniste permettant la confrontation des différents raisonnements à propos des graphies. Dans cette optique, la confrontation d’arguments et de contre-arguments permet la cristallisation de procédures, pertinentes et efficaces. Ceci dit, outre la légitimité socioaffective de la norme construite par et pour le groupe, sa formulation et son énonciation sont nécessairement plus simplifiées que celles de l’enseignant et donc plus accessibles. Dès lors, ce travail collaboratif permettra à l’apprenant de se sentir en situation de sécurité scripturale ce qui va permettre l’émergence d’un travail réflexif avec et sur la langue. De ce fait, la confrontation de raisonnements, d’arguments, et d’exemples est une forme de coopération intellectuelle visant la (re)construction de la norme, du savoir. Ainsi, les échanges basés sur la verbalisation inscrivent l’apprenant dans une nouvelle dynamique de rapport psychocognitif au Savoir.

 

Ben Ammar Mohamed,
Université de Nantes, Tunisie

« Contact de langues et interférences syntaxiques en français : influence de l’arabe (dialectal) sur la position et la forme des pronoms compléments essentiels (C.O.D / C.O.I) »

Notre communication se veut une contribution à la recherche dans le domaine de la linguistique appliquée à l’enseignement de français en tant que langue étrangère ou seconde. Son objet, le matériau, est un corpus d’erreurs interférentielles relevées grâce à un dépouillement systématique d’un ensemble assez vaste de copies de collégiens tunisiens.

Sa méthode est celle de la «linguistique contrastive» et, plus précisément, de l’«analyse des erreurs», qui vise à rendre compte des mécanismes psycholinguistiques et linguistiques sous-jacents à la production des énoncées déviants par rapport à la norme du français standard en se fondant d’une part sur la confrontation de ces énoncés avec l’analyse des micro-systèmes concernés de la langue cible et, d’autre part, sur la comparaison de ces derniers micro-systèmes avec leurs «correspondants» dans la langue source. Dans chaque cas, on tente de dégager le rôle de l’interférence des règles de l’arabe (analogie inter-linguale).

Ses conclusions intéressent certes, en premier lieu, la didactique du français en milieu arabophone, mais elles concernent également la linguistique française et la linguistique arabe considérées en tant qu’objets d’étude indépendamment des préoccupations pédagogiques, dans la mesure où l’analyse contrastive de ces deux langues à l’occasion de la description des erreurs permet d’éclairer bien des aspects que l’analyse immanente seule aurait sans doute laissés dans l’ombre.

 

Boukhannouche Lamia, Akmoun Houda,
Université de Blida 2, Algérie

« Démarche par modélisation pour l’acquisition des compétences rédactionnelles en français »

A l’université algérienne, et dans les filières scientifiques, en l’occurrence, les sciences vétérinaires, les étudiants sont confrontés à des discours écrits auxquels ils ne sont pas vraiment habitués et peuvent être sources de difficultés au cours de leur formation universitaire.

Ainsi, le but de cette communication est d’analyser la manière dont les types de texte présents en sciences vétérinaires (copies d’examens, rapport d’expérimentation, mémoire de fin d’études) sont construits afin d’en déterminer des modèles à travers lesquels on pourrait construire ses propres textes. Cette opération débouche sur ce qu’on appelle « l’émergence des modèles ».

L’objectif est de faire ressortir les modèles-types, à partir, des écrits à l’œuvre préalablement analysés afin de s’en servir sur le plan didactique. Mais cette démarche de reproduction de modèles est loin d’être une tâche aisée aussi bien pour les étudiants qui suivent la formation en vétérinaire que pour les enseignants chargés de l’assurer. La démarche recouvre quelques étapes telles que la participation des acteurs de l’institution, les questionnaires pour le recueil des données et enfin la détermination du modèle.

Mots-clés : types de texte, collecte des données, émergence de modèles, démarche FOS (français sur objectif spécifique)


Derkx Valérie, Lukežić Štorga Maja,
Université de Zadar, Croatie

« Peut-on faciliter l’appropriation des articles en français chez les étudiants croates ? »

En observant l’acquisition de certains contenus grammaticaux en français comme L2, on peut constater que les articles représentent une difficulté majeure lors de l’apprentissage du français par des locuteurs non confirmés. Chez les locuteurs croatophones, cette difficulté est renforcée par l’absence d’articles dans leur L1 et par le fait que les deux langues diffèrent fortement au regard de la morphologie de leurs systèmes. Outre le genre (masculin, féminin, neutre), le système croate encode le cas.

La présente contribution s’efforcera de présenter les problèmes rencontrés chez des étudiants croatophones. Dans un premier temps, nous aborderons la façon dont les articles sont présentés et expliqués au niveau universitaire, et nous essayerons de voir si la théorie abordée en cours aident les étudiants à les acquérir et les employer correctement.

Pour illustrer notre propos, dans un second temps, nous appuierons notre recherche et notre analyse des difficultés rencontrées sur des exemples en grammaire (tout d’abord dans des phrases isolées, puis dans des énoncés en contexte comme lors d’un exercice de grammaire). Enfin, nous analyserons ces difficultés dans des exemples tirés d’expressions écrites d’étudiants ayant déjà suivi plusieurs cours dont l’objectif était l’acquisition des articles.

Pour finir, nous relèverons les fautes qui ont tendance à se fossiliser et nous tenterons de proposer quelques pistes qui pourraient aider les étudiants croatophones à réduire ce type de fautes, si non à les éviter.

 

Francontraste 2016